Apaisement sensoriel sur les aires d’autoroutes

Apaisement sensoriel sur les aires d'autoroutes - Design et collectivité

Renouveler l’expérience des aires de service

Partenaire : groupe autoroutier Aprr et Area2 mois Année : 2016


En partenariat avec le groupe autoroutier Aprr / Area, ce projet par d’une volonté de repenser la relation avec les usagers des aires de services. Comment renouveler l’expérience vécu sur les aires d’autoroutes ? En réponse à ce besoin, nous avons développer des propositions liée à l’apaisement sensorielle, la sensibilité, la tonalité et au soin apporté à la façon de s’adresser à l’usager.


Méthodologie UX & Ethnographie

Parcours utilisateurs

Sur le terrain, nous avons d’abord observé les usagers d’une aire d’autoroute en notant leurs déplacements et leur actions dans les infrastructures. La réalisation de parcours utilisateurs nous a permis de mettre en évidence la diversité des usages. Certaines personnes prennent leur temps et ont une plus grand diversité d’actions, tandis que d’autres ont l’air pressées et vont droit au but.

Typologie d’actions

Bien que les actions de besoin s’avèrent être la raison de la présence des usagers sur les aires de services, deux autres types d’actions viennent s’inscrire dans ce temps : les actions d’occupation (stimulation mentale ou physique) et les actions d’ennui, traduisant au contraire une stimulation plus faible.

Sondage par l’image

Nous avons constaté que les personnes interrogées sur l’aire d’autoroute avaient du mal à décrire leurs émotions et leur ressenti. Ainsi, nous avons réalisé un questionnaire par l’image pour faire appel à la subjectivité des personnes. Nous avons demandé aux participants (73 au total) de choisir une ou plusieurs images qui illustrent le mieux différents termes.
Dans un second temps, nous avons demandé aux internautes d’identifier en quelques mots les sentiments qu’ils aimeraient ressentir sur l’autoroute.

Améliorer la qualité du temps passé sur les aires d’autoroutes

Piste 1 : La lumière bleue

Les propriétés de la lumière bleue sont nombreuses. Elle diminue la mélatonine (hormone du sommeil). Elle favorise donc la vigilance et réduit la somnolence. La lumière bleue accroît la sensation de bien-être et de bonne humeur en apaisant l’individu. Elle réduit la pression artérielle, le pouls, ainsi que le rythme cardiaque.

Piste 2 : Apaisement sonore

Les bruits blancs associés à un logo sonore génèrent une expérience cognitive : remémoration, nostalgie, voyage, souvenirs… Elle crée un confort sans réaménager le lieu, une ambiance conviviale et sécurisante. Elle anime une zone ou tout le lieu en occupant l’espace. Elle permet de diminuer l’attente perçue et l’aspect anxiogène du lieu. Mais surtout, elle favorise une déconnexion mentale et transmet une information.

Utiliser le principe de douche sonore permet de concentrer le son autour de l’individu. Ce principes de sources sonores directives permet de diffuser un message sonore de manière ciblé sans générer les autres individus. De plus, cela permet de créer une bonne intelligibilité du son dans un milieu bruyant et une immersion. En associant ce principe à un bruit blanc on peut arriver à détendre l’individu en créant des zones de temps calme.

Piste 3 : Application apaisante

Comment accompagner l’usager tout au long de son itinéraire ? Comment dialoguer avec lui et ne pas le parasiter ? L’application propose un accompagnement personnalisé grâce à des paramètres personnels et publics collectés en amont. L’interface est calme, reposante avec un minimum d’informations. Elle communique avec l’usager avec une tonalité légère, chaleureuse, qui prend en compte sa sensibilité.

Piste 4 : Communication alternative

Quels autres supports/dispositifs permettent de créer un lien avec l’usager ? Les aires d’autoroutes sont jalonnées par des PMV (panneaux à messages variables) et des péages. Les panneaux à LED et les tickets sont des moyens de communication inattendus qui ponctuent le parcours de l’usager. Des messages positifs pourraient y être inscrits en fonction de la position géographique, de la saison, des événements…


Projet réalisé par Hugo Sainte-Mairie, Célia Deyzac et Erika Cupit

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Apaisement sensoriel sur les aires d’autoroutes”

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages