Design & Collectivité Développer votre carrière en design et en innovation sociale

Pourquoi mieux connaître le fonctionnement des collectivités m’aide à être un meilleur designer, créatif ou consultant en innovation publique ? (1/2)

Introduction du sujet : “Comment mieux connaître le fonctionnement des collectivités ?”

Partie 1 : Pourquoi mieux connaître le fonctionnement des collectivités m’aide à être un meilleur designer, créatif ou consultant en innovation publique ?

Lorsqu’on débute dans le domaine de l’innovation publique, nous passons beaucoup de temps à apprendre des méthodes pour innover (ex : le design de service public, l’accompagnement au changement, l’intelligence collective, le conseil en organisation, la participation citoyenne…). Cependant, il ne faut pas négliger la connaissance du fonctionnement, du rôle et des compétences des institutions publiques. Cette compréhension fera une grande différence dans votre approche de l’innovation, de la gestion de projet et surtout dans votre recherche d’emploi.

Si vous voulez comprendre comment une connaissance plus approfondie du fonctionnement des collectivités 1 peut vous permettre d’améliorer vos compétences en innovation et/ou en design de service public, alors lisez cet article. Dans cette série d’articles, je vous partage des conseils et des exemples pour renforcer votre connaissance du fonctionnement de l’action publique. Cet article s’adresse à la fois au designer, au consultant en innovation et plus largement à tous les créatifs qui veulent œuvrer pour le bien commun.

Définition de collectivité territoriale (1) : Une collectivité territoriale est une structure d'intérêt général distincte de l’Etat et financée par celle-ci comme la Région, un Département, une mairie…

Plan de l’article 

Partie 1 : Pourquoi mieux connaître le fonctionnement des collectivités m’aide à être un meilleur designer, créatif ou consultant en innovation publique ?

Introduction du sujet : “Comment mieux connaître le fonctionnement des collectivités ?”

Le besoin d’acculturation mutuelle pour éviter un choc des cultures trop brutal

Progresser et devenir un meilleur designer, créatif ou conseiller en innovation publique

Trouver plus facilement un emploi dans le secteur public qui vous correspond à votre profil et à vos attentes

Conclusion

Allons plus loin ensemble

Partie 2 : Comment améliorer ses connaissances sur les administrations pour progresser en innovation et design de service public ? (publication dans 1 semaine)


Le besoin d’acculturation mutuelle pour éviter un choc des cultures trop brutal

“Pourquoi améliorer sa compréhension du fonctionnement des institutions publiques pour travailler dans le secteur public ?” La réponse peut paraître évidente de prime abord, mais ce n’est pas nécessairement le cas. À moins que vous soyez passionné par les politiques publiques ou que vous ayez fait un cursus spécialisé dans ce domaine (ex : sciences politiques, innovation territoriale, management des institutions publiques), il y a de fortes chances que vous n’ayez des connaissances moyennes sur le sujet. Rassurez-vous, si c’est le cas ce n’est pas grave. Bien au contraire, vous pouvez en tirer avantage en adoptant la posture du novice. Nous verrons ce point juste après. Lors de ma toute première expérience au sein d’une collectivité, je connaissais peu de choses et j’ai dû apprendre beaucoup de concepts sur le tas. 

Pour l’anecdote, mon maître d’apprentissage a bien rit lorsqu’un jour je me suis tournée vers lui, étonnée et très intriguée par une sorte de classeur. Il était rose bonbon avec une couverture noir dans lequel il rangeait précieusement des documents importants. Certains d’entre vous ont peut-être deviné de quoi il s’agissait : un parapheur. Ce classeur permet de ranger du papier pour qu’ils puissent “partir en signature”. C’est-à-dire remonter toute la chaîne hiérarchique pour être validé successivement par chaque échelon : chef de service, puis directeur, puis directeur général adjoint des services et encore plus haut si besoin… Comprendre cette procédure m’a permis de me rendre compte du délai nécessaire pour l’approbation de certaines démarches et donc de savoir les anticiper en amont.

Cette expérience et d’autres dont certaines que je vous détaillerai dans la suite de l’article, mon fait prendre conscience de la nécessité de connaître les spécificités de ce type de structure : les limites et les opportunités. En tant que designers, créatifs ou consultants vous devez savoir où vous mettez les pieds : ce qu’on peut y faire et ce qui n’est pas possible d’entreprendre. Les administrations ont un fonctionnement complexe de par leur organisation hiérarchique et politique, ainsi que leur impact systémique sur un territoire et un écosystème d’acteurs. 

En tant que créatifs, designers ou consultants, nous pouvons avoir un syndrome du sauveur. Telles des héros grâce à nos compétences et nos méthodes, nous voulons transformer l’administration et l’action publique. C’est possible, mais ça prend du temps et cela se fait progressivement. C’est opposer une culture de l’innovation dite flexible, transversale et créative à une culture administrative dite horizontale et conservatrice.

En travaillant pour et/ou avec une institution publique vous serez nécessairement confronté à ce “choc des cultures”. La violence de l’impact sera d’autant plus fort s’il y a une méconnaissance mutuelle des deux parties : le designer, créatifs ou consultant en innovation versus les agents administratifs. C’est une des raisons pour lesquelles je pense qu’il est souhaitable de réduire “l’impact”. Pour cela , il n’y a pas quinze mille possibilités : soit c’est l’administration qui s’acculture aux méthodes de design et d’innovation publique; soit c’est vous qui vous acculturez aux modes de penser et fonctionnement de l’administration publique. À titre personnel, j’adopte la deuxième option pour me rapprocher au mieux des enjeux de la collectivité avec laquelle je travaille. En parallèle, si j’ai le choix, je privilégie des collectivités qui ont un minimum de connaissances en innovation et en design de service public. Pour avoir déjà été dans une posture où on devait acculturer une collectivité à ses méthodes pour faire autrement (ex : développer des projets en impliquant les citoyens, casser les silos hiérarchiques…). Cela prend beaucoup de temps et demande énormément d’énergie. Ce n’est pas seulement de l’innovation publique dans le sens d’innover pour améliorer les politiques publiques. Mais de l’innovation managériale, c’est-à-dire innover pour transformer les pratiques professionnelles. C’est accompagner au changement de modes de travail les agents publics. Un domaine passionnant, qui fait ses preuves sur la durée.

Pour synthétiser en une phrase cette partie : comprendre le fonctionnement des institutions publiques vous permet de faire un pas vers une acculturation mutuelle. Maintenant que vous savez comment éviter de vous prendre un mammouth 2 en pleine face, la partie suivante détaillera les limites de la posture du novice.

Remarque sur les mammouths (2) : Il est amusant de constater que les administrations publiques sont souvent comparées à des mammouths de par leur “lenteur” d’évolution. Bien que ces dernières années avec les politiques publiques de modernisation et de transformation de l’action publique, on voit naître de jeunes éléphanteaux qui s’avancent d’un pas peu assuré dans ce domaine…

Progresser et devenir un meilleur designer, créatif ou conseiller en innovation publique

Les limites de la postures du novice et les forces de la posture de l’initié

Dans la même veine que le précédent paragraphe, connaître le fonctionnement des collectivités vous aidera à devenir meilleure dans votre domaine. Cela vous permettra de mieux saisir les enjeux et les subtilités des projets que vous serez amenés à concevoir ou à accompagner. 

Prenons un cas concret pour illustrer ce propos. Toujours lors de ma toute première expérience, j’ai travaillé à modéliser le fonctionnement d’une Agence Régionale de la Biodiversité. Imaginez un instant l’apprentie que j’étais avec ces connaissances élémentaires du fonctionnement d’une collectivité qui devait imaginer le système de gouvernance de cette structure. Tout était à construire et à imaginer. Pour complexifier la chose, cette structure devait être pilotée par plusieurs acteurs publics et partenaires de la Région. Donc, cela nécessitait une compréhension parfaite du rôle, des missions et du périmètre d’intervention de chacun des acteurs.

Mon rôle en tant que designer n’est pas de connaître parfaitement le sujet. Bien au contraire, ce rôle est celui des agents de la direction (“les commentaires ») qui font appel à leur expertise technique pour mener à bien le projet. Ici, le rôle du designer est d’intervenir pour faciliter et accompagner le projet grâce à son expertise méthodologique. C’est-à-dire de concevoir une méthode créative pour répondre aux enjeux du projet. Donc, identifier les grandes étapes pour concevoir une gouvernance partagée entre plusieurs institutions publiques. Tout en agissant comme médiateur des besoins et de chacun.

D’où le terme de “posture du novice” souvent employé par les designers qui désigne cet état de fait. Cette méconnaissance du sujet est une force et un allié pour questionner le sujet autrement. Ainsi, j’ai pu poser des questions simples au premier abord, mais qui ont questionné le fond du projet (ex : Pourquoi la Région devrait piloter l’Agence Régionale de la Biodiversité et pas un autre acteur ?). Avec ce type de question, cela oblige les acteurs du projet à clarifier leur intention de départ et leurs objectifs. En innovation publique, il faut savoir muscler sa capacité à poser les bonnes questions 3.

Avec du recul, je pense qu’il aurait été nécessaire sur ce type de projet d’avoir une compréhension plus approfondie. En observant avec  attention et intérêt des designers plus expérimentés et mon maître d’apprentissage, j’ai pu me rendre compte de la différence. Leur finesse de compréhension leur permettait de mieux saisir les signaux faibles et les enjeux du projet. Donc, ils pouvaient proposer des idées de structurations de gouvernance plus poussées. 

J’espère qu’au travers cet exemple, j’ai pu vous démontrer l’utilité de renforcer ses connaissances sur les collectivités. Adopter la posture du novice est intéressant, mais pour certain sujet elle peut vous limiter. Surtout lorsqu’il s’agit d’un sujet de design d’organisation ou d’innovation organisationnelle 4, car vous pouvez difficilement concevoir quelque chose de pertinent ou de très innovant, si vous comprenez partiellement le sujet.

Enfin, ce regard plus approfondi sur l’innovation publique vous permet d’identifier les enseignements récurrents et globaux (“vision macro »). Ceux qui reviennent d’un projet à l’autre. Par exemple, dans de nombreux projets, vous remarquez qu’il y a un fort besoin pour les usagers de s’exprimer et d’être entendus. En parallèle, il est difficile de les mobiliser pour de multiples raisons (ex : freins à la participation, horaires non adaptés, services publics éloignés des besoins des citoyens…).

Dans la partie suivante, nous allons évoquer un dernier argument de taille : mieux connaître le fonctionnement des administrations publiques va vous permettre de trouver un emploi plus facilement et qui correspond à vos attentes.

Remarque sur le questionnement (3) : Intéressé par un article sur “Comment bien questionner son sujet et ses interlocuteurs dans le développement d’un projet innovant ?”, alors laisser un commentaire pour me le faire savoir.
Définition du design d'organisation (4) : Le design et l’innovation d’organisation vise à améliorer les interactions, la mise en réseau et le travail effectué au sein d’une structure et/ou avec ses partenaires.

Trouver plus facilement un emploi dans le secteur public qui vous correspond à votre profil et à vos attentes

Vous souhaitez travailler au sein d’une institution publique en tant que designer intégré, créatifs ou consultant ? Dans ce cas, cette compréhension des institutions publiques est votre atout dans votre recherche d’emploi, pour postuler à des offres et pendant l’entretien.

Pendant votre recherche d’emploi, vous pourrez « scanner » plus facilement les offres d’emploi selon l’adéquation avec vos besoins (intitulé du poste, localisation hiérarchique, fiche de poste, missions, organisation du travail…). C’est aussi vous permettre d’identifier les différences entre l’Etat, les collectivités territoriales et les structures hospitalières. Un même métier pourra être totalement différent d’une institution à une autre, y compris dans la même structure selon son positionnement au sein d’une direction transversale ou au sein d’une direction technique ou ressources 4.

Imaginez que vous voulez travailler dans une petite boutique physique de prêt à porter en proximité directe avec ses clients en centre-ville. Il ne vous viendrait pas à l’idée de postuler dans une boutique en ligne qui gère le financement et l’approvisionnement de revendeurs partout sur le territoire. Dans cet exemple, la petite boutique c’est la mairie d’une commune de taille moyenne et la boutique en ligne c’est l’Etat. Même secteur, mais avec des finalités et des modes de travail très différents.

Après une analyse fine des offres d’emploi grâce à vos yeux de lynx, vous pouvez saupoudrer dans votre lettre de motivation et pendant l’entretien des éléments qui rassurent votre interlocuteur sur votre compréhension du fonctionnement d’une administration et surtout de “sa” structure. Ainsi, les signaux seront clairs : vous n’avez pas postulé par hasard en terre inconnue. Vous avez défriché le terrain, posé une clôture et commencé à bâtir les fondations de votre maison.

En trouvant un travail en adéquation avec votre profil et vos attentes, vous serez plus à même de déployer parfaitement vos talents. Apprenez à connaître les milieux et secteurs qui vous correspondent le mieux.

Remarque sur les évolutions des métiers selon les institutions (4) : Si le sujet vous intéresse, je pourrais rédiger un article sur les différences dans le métier de designer et de consultant en innovation selon les compétences des collectivités. Vous connaissez la chanson, manifestez vous en commentaire si le sujet vous intéresse. Cela me motive et surtout ça m'aide à prioriser les articles à écrire pour vous aider au mieux.

Conclusion

Améliorer sa connaissance des services publics pour devenir un meilleur design et conseiller en innovation

Le domaine de l’innovation publique est vaste et complexe, le comprendre c’est le meilleur moyen de mettre des jokers dans votre main. Vous pourrez vous créer des opportunités, développer votre réseau et votre carrière. 

Bien sûr, cet apprentissage prend du temps et se fera progressivement. C’est un subtil mélange entre théorie et pratique. Si vous souhaitez savoir ”Comment améliorer ses connaissances sur les administrations pour progresser en innovation et design de service public ?”. N’hésitez pas à consulter la deuxième partie de cet article qui vous donne quelques clés pour débuter votre formation.

Allons plus loin ensemble

Étant designer junior, il m’a semblé utile de vous partager ces conseils pour que vous puissiez à votre tour éviter certains écueils. J’espère avoir pu vous aider. Si vous souhaitez compléter ou enrichir cet article, soyez la ou le bienvenu. Ainsi, nous pourrons tous progresser ensemble et s’entraider. De même, je me ferais un plaisir de répondre à vos questions.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.